[Accueil Allezlelosc] [Chat]
il y a

Forum des supporters du LOSC

Forum des supporters du LOSC
Liens commerciaux
Nous sommes le 14 Nov 2018 03:54


Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 374 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 13:59 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 05 Jan 2005 22:49
Messages: 12554
Localisation: Villeneuve d'Ascq
Mouais si Bouygues et Norpac ne font pas de recours, pourquoi s'emmerder à revenir sur ça, encore une debilité. Le pire c'est que c'est là où ça pourrait bloquer. Maintenant, il y a eu un changement de notation au cours de la semaine précédent le vote, et alors? Le choix s'est fait selon l'accord des élus, ils ont votés, s'ils n'étaient pas d'accord, ils avaient le droit de le dire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 14:12 
Hors ligne
posteur fou

Inscription: 11 Avr 2009 20:41
Messages: 1421
Le pire c'est que c'est là où ça pourrait bloquer.

qui va déposer ce recours ?
ce recours doit il vraiment nous faire peur?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 16:39 
Hors ligne
Serial posteur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 13 Juin 2004 12:36
Messages: 2666
Localisation: Tourcoing
doglillois59440 a écrit:
Le pire c'est que c'est là où ça pourrait bloquer.

qui va déposer ce recours ?
ce recours doit il vraiment nous faire peur?



Voila l'ennemi numero 1 ;):

Image


Eric Darques, l’empêcheur de détourner en rond
Par Nicolas Montard • le 30 novembre 2009 • Dans la catégorie DailyUne, Petite histoire

L’affaire Mauroy – Cohen-Solal, c’est lui. Les millions d’euros de l’eau dans la métropole, c’est lui. Le recours contre le Grand Stade et l’attribution du marché public, c’est lui. Lui, c’est Eric Darques. Un Lambersartois qui estime que les politiques n’ont pas à jouer avec les impôts de leurs administrés. Rencontre avec ce quadragénaire craint et détesté qui s’apprête à écrire à Daniel Percheron pour lui demander des comptes sur le Conseil régional.

« Sur mon bureau, je dois avoir près de 1 500 dossiers. Classés dans des pochettes aux couleurs des partis politiques. Bleu pour l’UMP-RPR, rose pour le Parti socialiste, rouge pour le PCF, vert… pour les Verts. La couleur la plus présente ? En fait, on remarque qu’entre droite et gauche, c’est plutôt bien réparti… A part chez les Verts. Et le FN est moins touché, mais faut dire qu’il ne dirige rien… » Eric Darques. 46 ans. Consultant financier qui vit à Lambersart. Et en dehors des heures de boulot, une double vie : éplucher les dossiers qui lui sont transmis le plus souvent de manière anonyme : « ça me prend 30h par semaine. Heureusement, je n’ai pas besoin de beaucoup de sommeil. »

L’affaire du Grand Stade au pénal

Insomniaque, l’Eric Darques. Et certainement la cause de quelques pannes de sommeil chez les élus de la région et d’ailleurs. Car l’homme ne lâche rien. Depuis qu’il y a dix ans, on lui a glissé un dossier sous le bras : l’affaire Cohen-Solal, attachée de presse à la Communauté urbaine de Lille à la fois salariée d’un journal PS à Paris. Le Lambersartois s’interroge. Fouille dans les comptes. Cherche. Attaque en justice. L’affaire traîne depuis dix ans. Dernier épisode en date, le Parquet a prôné un non-lieu général (*). De quoi faire sortir de ces gonds le père de famille : « Oui, j’étais très énervé. Ça prouve la collusion entre le monde politique et la justice. Mais je n’ai pas d’autres moyens d’agir : sans être dupe, il faut respecter les procédures et faire confiance… »

Les 350 millions réclamés pour le dossier sur l’eau (**), c’est encore lui. Le recours contre le Grand Stade, c’est de nouveau lui. Sujet à la mode ce Grand Stade. Et comme nous vous l’avions annoncé dans notre article La comédie des stades, en plus du recours administratif, une plainte au pénal se précise. Dans les prochaines semaines et peut-être même avant la fin de l’année. Le motif : le désormais fameux tour de passe-passe dans le choix des constructeurs de l’équipement qui a fait couler beaucoup d’encre, mais qui n’a pas toujours d’explication claire : « Je ne comprends pas l’attribution du marché public à Eiffage, assène Eric Darques à qui veut l’entendre. Il y a un pré-rapport qui dit que Norpac est le meilleur projet. Le 23 janvier 2008, c’est toujours Norpac. Le 1er février, les élus communautaires votent pour Eiffage. »A la faveur d’un nouveau rapport que les élus n’auront même pas sous les yeux pour se décider (juste une version simplifiée), mais qui déclare Eiffage comme meilleur choix. Alors qu’il est plus cher : « Une phrase a été ajoutée sur ce nouveau rapport, c’est tout. Et les notes ont été changées donnant Eiffage gagnant. Les contribuables sont bons pour payer 108,5 millions d’euros de plus sans aucune justification. Donc, oui, je vais aller au pénal pour tirer cette affaire au clair. »

« Le détournement de fonds publics ou le délit de favoritisme, c’est du vol »
L’utilisation de l’argent public. Une chose qui agace au plus haut point l’un des portes-paroles de l’association Anticor, qui lutte contre la corruption des élus. A l’instar d’Obelix, tombé dans la marmite quand il était petit, Eric Darques annonce « être tombé dans l’honnêteté » depuis sa plus tendre enfance. Du coup, il ne supporte pas « que les élus nous piquent nos impôts ». Qu’ils soient de gauche ou de droite, le bord politique de celui qui se dit « gaulliste » et a tâté de la politique au niveau local (***), d’ailleurs : « Je dirais que c’est encore pire quand c’est à droite : là, je me sens doublement trahi. » Comme il se sent floué par ces parlementaires qui mangent, téléphonent et salarient « bobonne » aux frais du contribuable. « Leur salaire, ça devient de l’argent de poche. Attention, je ne dis pas qu’ils ne doivent pas être payés. Bien au contraire. D’ailleurs, je trouverais normal que les élus des petites communes soient payés plus. Parce qu’eux, on le dérange à 20h après le boulot. »Et le morpion, comme il se définit en souriant car « je m’accroche », de continuer : « Un employé de la Poste qui pique 15 euros dans la caisse, il ne peut plus travailler dans la fonction publique. Comment se fait-il qu’un élu condamné puisse continuer à se présenter devant les Français ? Le détournement de fonds publics ou le délit de favoritisme, pour moi, c’est aussi du vol. Un élu se doit d’être irréprochable. » Sûr qu’avec ce discours, Eric Darques ne se fait pas que des amis (Pierre Mauroy en tête) : « Et si j’ai un ami qui fait de la politique, qu’il ne s’attende pas à que j’étouffe l’affaire. »

Le Conseil Régional dans le viseur
La fameuse rengaine « Tous pourris » alors ? Non, se défend le Lambersartois. « C’est une minorité. Le problème, c’est que cette minorité tient les collectivités et les grandes villes. Ça me rend malade. » Malade au point d’envisager parfois de déménager sous d’autres cieux, dans d’autres pays, plus au nord et plus intransigeants sur la morale politique. Mais le projet n’est pas encore d’actualité. Parmi ses nombreux dossiers, dont 170 qui concernent le Nord – Pas-de-Calais, il en est un qui traîne sur sa table de chevet depuis quelques semaines : celui des comptes du Conseil régional. « J’épluche tous les comptes de la Région. J’ai tout le temps les doigts sur la calculette. Il y a quelques petites choses qui me dérangent. Donc, je vais très vite envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à Daniel Percheron (le président de la Région). Il a intérêt à me répondre. » Sinon, Eric Darques dégainera. Avec une arrière-pensée politique à quatre mois des Régionales ? Il assure que non. Juste le besoin insatiable de clarifier les comptes publics comme moteur, répète-t-il. Et sur ce point, l’empêcheur de détourner en rond n’a pas encore dit son dernier mot.


(*) Dans cette affaire, Lyne Cohen-Solal, Pierre Mauroy et Bernard Masset, directeur de cabinet, ont été mis en examen à des titres divers. Décision de renvoi devant la justice ou non-lieu avant la fin de l’année (plus d’infos sur Nord Eclair).
(**) Une plainte a été déposée par l’association Eau Secours, dont le président est Eric Darques. Il s’agit de délits présumés entre la Communauté urbaine de Lille et la Société des Eaux du Nord avec un trop perçu de 164 millions d’euros versés par les contribuables pour des travaux jamais réalisés. Aujourd’hui, Eric Darques estime qu’avec les intérêts, le remboursement se monte à 350 millions d’euros (plus d’infos là et là)
(***) Il a été conseiller municipal à Lambersart jusqu’aux dernières élections. L’homme s’est également présenté aux Législatives en 2002. D’ailleurs, ses détracteurs ne manquent pas de rappeler qu’il avait été déclaré ensuite inéligible pour ne pas avoir présenté ses comptes de campagne à temps. Une affaire qu’il explique : « Je n’ai pas fait 5% et il me fallait donc sortir de ma poche encore 1 500 euros pour payer l’expert comptable… J’ai estimé que c’était trop. J’ai cependant envoyé le compte à la Commission, mais sans l’aval d’un expert comptable, il était automatiquement rejeté… »





Quand je vous dit que c'est de ça qu'iol faut avoir plus peur vous me croyez maintenant ?

_________________
le foot c'est comme le theâtre c'est pleins de rebondissements et on ne sait jamais comment ca fini.
merci marco!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 16:47 
Hors ligne
Curieux
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 21 Aoû 2009 09:50
Messages: 90
Il a l'air d'être un sacré emmerdeur ce Darques :(


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 17:28 
Hors ligne
Curieux
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 21 Aoû 2009 09:50
Messages: 90
une info un peu plus positive:

Foot - Stades
L'Etat devrait accélérer (Bouchet)
Christophe Bouchet préconise un investissement beaucoup plus important pour les stades. (EQ)

L'investissement dans les nouveaux stades, Euro 2016 ou pas, est «indispensable et rentable» pour l'Etat, a martelé mardi Christophe Bouchet, le patron de Sportfive (groupe Lagardère), société spécialisée notamment dans le marketing de la moitié des clubs professionnels (dont l'OL et le PSG). A l'appui de sa démonstration, l'ancien président de l'OM a exposé les conclusions d'une étude sur les recettes que l'Etat peut espérer tirer de la construction / rénovation de vingt stades, 13 de L1 et 7 de L2, à horizon 2014-1015. Une projection «prudente mais spectaculaire» établie par l'économiste Frédéric Bolotny et de l'expert-comptable Dominique Debreyer. Message essentiel : l'Etat pourrait gagner très vite de l'argent et devrait aller plus loin que l'enveloppe de 150 millions déjà promise. Explications.

«Christophe Bouchet, vous souhaitiez démontrer que le stade est un vrai investissement sur l'avenir...
On a pris le problème à l'envers : le stade ce n'est pas seulement un coût, c'est aussi un retour sur investissement. Notre étude montre que cette rentabilité est spectaculaire. Imaginons que l'Etat investisse 150 millions d'euros. Au bout de deux ans, en recettes additionnelles, il aura retrouvé plus que son argent. Je ne connais pas une activité où l'on retrouve son investissement au bout de deux ans. Je ne parle pas de ce que l'Etat perçoit déjà, mais bien des recettes nouvelles directement induites par les nouveaux stades. Il s'agit notamment des impôts payés par les joueurs, car dès lors que les clubs génèrent davantage de revenus, la masse salariale suit le mouvement, c'est une constante historique dans le football, dans le sport professionnel en général. L'Etat engrangera aussi des charges sociales et patronales supplémentaires ou encore les recettes fiscales générées par les entreprises du bâtiment qui construiront les stades. Le retour sur investissement pour l'Etat est extraordinaire.

«L'Etat pourrait injecter entre 500 millions et un milliard d'euros sans faire de trous dans ses poches.»

Votre message, c'est "moins de frilosité" ?
Quand on a un plan de relance économique de 1000 projets et qu'il y a seulement un stade dans la liste, celui du Havre... Je n'ai rien contre la rénovation de la Poste de Rochefort, c'est très bien, mais avec les stades, on sait que l'on peut investir de l'argent avec des retombées invraisemblables, mêmes incroyables - Frédéric Bolotny et Dominique Debreyer l'ont montré avec leur travail. Il faut donc essayer de se débarrasser de ce lieu commun absurde selon lequel les stades coûteraient sans rapporter. Non, les stades ne coûtent pas cher. Il faut bien investir et au bon moment. Et c'est le moment.

L'Etat en paraît convaincu, non ? Il s'est bien engagé à investir à hauteur de 150 millions d'euros...
Oui, il y a déjà un pas capital: l'Etat s'est engagé, Euro 2016 ou pas. Mais comme un stade a une durée de vie de vingt-cinq ans, imaginons que l'Etat se dise : "j'investis dix ans des bénéfices que je vais faire avec les stades". On pourrait alors le voir injecter, selon son bon vouloir, entre 500 millions et un milliard d'euros, sans faire de trous dans ses poches. Les conclusions devront être tirées par chacun mais quand on dispose de 69 millions d'euros de recettes additionnelles par an minimum, on se dit que si on réfléchit à dix ou quinze ans, cela représente des sommes très importantes.

Aurtrement dit, dans votre esprit, l'enveloppe annoncée par le gouvernement n'est qu'un premier étage...
J'ai effectivement l'intuition, même si ce n'est pas public aujourd'hui, que ces 150 millions ne sont qu'une première estimation et que, au coup par coup, et en fonction des projets qui vont avancer, l'enveloppe de l'Etat pourrait augmenter.
» - Recueilli par Jean LE BAIL


Ce serait une bonne surprise ça!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 17:48 
Hors ligne
posteur fou

Inscription: 11 Avr 2009 20:41
Messages: 1421
playolive a écrit:
doglillois59440 a écrit:
Le pire c'est que c'est là où ça pourrait bloquer.

qui va déposer ce recours ?
ce recours doit il vraiment nous faire peur?



Voila l'ennemi numero 1 ;):

Image


Eric Darques, l’empêcheur de détourner en rond
Par Nicolas Montard • le 30 novembre 2009 • Dans la catégorie DailyUne, Petite histoire

L’affaire Mauroy – Cohen-Solal, c’est lui. Les millions d’euros de l’eau dans la métropole, c’est lui. Le recours contre le Grand Stade et l’attribution du marché public, c’est lui. Lui, c’est Eric Darques. Un Lambersartois qui estime que les politiques n’ont pas à jouer avec les impôts de leurs administrés. Rencontre avec ce quadragénaire craint et détesté qui s’apprête à écrire à Daniel Percheron pour lui demander des comptes sur le Conseil régional.

« Sur mon bureau, je dois avoir près de 1 500 dossiers. Classés dans des pochettes aux couleurs des partis politiques. Bleu pour l’UMP-RPR, rose pour le Parti socialiste, rouge pour le PCF, vert… pour les Verts. La couleur la plus présente ? En fait, on remarque qu’entre droite et gauche, c’est plutôt bien réparti… A part chez les Verts. Et le FN est moins touché, mais faut dire qu’il ne dirige rien… » Eric Darques. 46 ans. Consultant financier qui vit à Lambersart. Et en dehors des heures de boulot, une double vie : éplucher les dossiers qui lui sont transmis le plus souvent de manière anonyme : « ça me prend 30h par semaine. Heureusement, je n’ai pas besoin de beaucoup de sommeil. »

L’affaire du Grand Stade au pénal

Insomniaque, l’Eric Darques. Et certainement la cause de quelques pannes de sommeil chez les élus de la région et d’ailleurs. Car l’homme ne lâche rien. Depuis qu’il y a dix ans, on lui a glissé un dossier sous le bras : l’affaire Cohen-Solal, attachée de presse à la Communauté urbaine de Lille à la fois salariée d’un journal PS à Paris. Le Lambersartois s’interroge. Fouille dans les comptes. Cherche. Attaque en justice. L’affaire traîne depuis dix ans. Dernier épisode en date, le Parquet a prôné un non-lieu général (*). De quoi faire sortir de ces gonds le père de famille : « Oui, j’étais très énervé. Ça prouve la collusion entre le monde politique et la justice. Mais je n’ai pas d’autres moyens d’agir : sans être dupe, il faut respecter les procédures et faire confiance… »

Les 350 millions réclamés pour le dossier sur l’eau (**), c’est encore lui. Le recours contre le Grand Stade, c’est de nouveau lui. Sujet à la mode ce Grand Stade. Et comme nous vous l’avions annoncé dans notre article La comédie des stades, en plus du recours administratif, une plainte au pénal se précise. Dans les prochaines semaines et peut-être même avant la fin de l’année. Le motif : le désormais fameux tour de passe-passe dans le choix des constructeurs de l’équipement qui a fait couler beaucoup d’encre, mais qui n’a pas toujours d’explication claire : « Je ne comprends pas l’attribution du marché public à Eiffage, assène Eric Darques à qui veut l’entendre. Il y a un pré-rapport qui dit que Norpac est le meilleur projet. Le 23 janvier 2008, c’est toujours Norpac. Le 1er février, les élus communautaires votent pour Eiffage. »A la faveur d’un nouveau rapport que les élus n’auront même pas sous les yeux pour se décider (juste une version simplifiée), mais qui déclare Eiffage comme meilleur choix. Alors qu’il est plus cher : « Une phrase a été ajoutée sur ce nouveau rapport, c’est tout. Et les notes ont été changées donnant Eiffage gagnant. Les contribuables sont bons pour payer 108,5 millions d’euros de plus sans aucune justification. Donc, oui, je vais aller au pénal pour tirer cette affaire au clair. »

« Le détournement de fonds publics ou le délit de favoritisme, c’est du vol »
L’utilisation de l’argent public. Une chose qui agace au plus haut point l’un des portes-paroles de l’association Anticor, qui lutte contre la corruption des élus. A l’instar d’Obelix, tombé dans la marmite quand il était petit, Eric Darques annonce « être tombé dans l’honnêteté » depuis sa plus tendre enfance. Du coup, il ne supporte pas « que les élus nous piquent nos impôts ». Qu’ils soient de gauche ou de droite, le bord politique de celui qui se dit « gaulliste » et a tâté de la politique au niveau local (***), d’ailleurs : « Je dirais que c’est encore pire quand c’est à droite : là, je me sens doublement trahi. » Comme il se sent floué par ces parlementaires qui mangent, téléphonent et salarient « bobonne » aux frais du contribuable. « Leur salaire, ça devient de l’argent de poche. Attention, je ne dis pas qu’ils ne doivent pas être payés. Bien au contraire. D’ailleurs, je trouverais normal que les élus des petites communes soient payés plus. Parce qu’eux, on le dérange à 20h après le boulot. »Et le morpion, comme il se définit en souriant car « je m’accroche », de continuer : « Un employé de la Poste qui pique 15 euros dans la caisse, il ne peut plus travailler dans la fonction publique. Comment se fait-il qu’un élu condamné puisse continuer à se présenter devant les Français ? Le détournement de fonds publics ou le délit de favoritisme, pour moi, c’est aussi du vol. Un élu se doit d’être irréprochable. » Sûr qu’avec ce discours, Eric Darques ne se fait pas que des amis (Pierre Mauroy en tête) : « Et si j’ai un ami qui fait de la politique, qu’il ne s’attende pas à que j’étouffe l’affaire. »

Le Conseil Régional dans le viseur
La fameuse rengaine « Tous pourris » alors ? Non, se défend le Lambersartois. « C’est une minorité. Le problème, c’est que cette minorité tient les collectivités et les grandes villes. Ça me rend malade. » Malade au point d’envisager parfois de déménager sous d’autres cieux, dans d’autres pays, plus au nord et plus intransigeants sur la morale politique. Mais le projet n’est pas encore d’actualité. Parmi ses nombreux dossiers, dont 170 qui concernent le Nord – Pas-de-Calais, il en est un qui traîne sur sa table de chevet depuis quelques semaines : celui des comptes du Conseil régional. « J’épluche tous les comptes de la Région. J’ai tout le temps les doigts sur la calculette. Il y a quelques petites choses qui me dérangent. Donc, je vais très vite envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à Daniel Percheron (le président de la Région). Il a intérêt à me répondre. » Sinon, Eric Darques dégainera. Avec une arrière-pensée politique à quatre mois des Régionales ? Il assure que non. Juste le besoin insatiable de clarifier les comptes publics comme moteur, répète-t-il. Et sur ce point, l’empêcheur de détourner en rond n’a pas encore dit son dernier mot.


(*) Dans cette affaire, Lyne Cohen-Solal, Pierre Mauroy et Bernard Masset, directeur de cabinet, ont été mis en examen à des titres divers. Décision de renvoi devant la justice ou non-lieu avant la fin de l’année (plus d’infos sur Nord Eclair).
(**) Une plainte a été déposée par l’association Eau Secours, dont le président est Eric Darques. Il s’agit de délits présumés entre la Communauté urbaine de Lille et la Société des Eaux du Nord avec un trop perçu de 164 millions d’euros versés par les contribuables pour des travaux jamais réalisés. Aujourd’hui, Eric Darques estime qu’avec les intérêts, le remboursement se monte à 350 millions d’euros (plus d’infos là et là)
(***) Il a été conseiller municipal à Lambersart jusqu’aux dernières élections. L’homme s’est également présenté aux Législatives en 2002. D’ailleurs, ses détracteurs ne manquent pas de rappeler qu’il avait été déclaré ensuite inéligible pour ne pas avoir présenté ses comptes de campagne à temps. Une affaire qu’il explique : « Je n’ai pas fait 5% et il me fallait donc sortir de ma poche encore 1 500 euros pour payer l’expert comptable… J’ai estimé que c’était trop. J’ai cependant envoyé le compte à la Commission, mais sans l’aval d’un expert comptable, il était automatiquement rejeté… »





Quand je vous dit que c'est de ça qu'iol faut avoir plus peur vous me croyez maintenant ?


conclusion c'est mort? hrpkt


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 18:15 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 05 Jan 2005 22:49
Messages: 12554
Localisation: Villeneuve d'Ascq
playolive a écrit:
doglillois59440 a écrit:
Le pire c'est que c'est là où ça pourrait bloquer.

qui va déposer ce recours ?
ce recours doit il vraiment nous faire peur?



Voila l'ennemi numero 1 ;):

Image


Eric Darques, l’empêcheur de détourner en rond
Par Nicolas Montard • le 30 novembre 2009 • Dans la catégorie DailyUne, Petite histoire

L’affaire Mauroy – Cohen-Solal, c’est lui. Les millions d’euros de l’eau dans la métropole, c’est lui. Le recours contre le Grand Stade et l’attribution du marché public, c’est lui. Lui, c’est Eric Darques. Un Lambersartois qui estime que les politiques n’ont pas à jouer avec les impôts de leurs administrés. Rencontre avec ce quadragénaire craint et détesté qui s’apprête à écrire à Daniel Percheron pour lui demander des comptes sur le Conseil régional.

« Sur mon bureau, je dois avoir près de 1 500 dossiers. Classés dans des pochettes aux couleurs des partis politiques. Bleu pour l’UMP-RPR, rose pour le Parti socialiste, rouge pour le PCF, vert… pour les Verts. La couleur la plus présente ? En fait, on remarque qu’entre droite et gauche, c’est plutôt bien réparti… A part chez les Verts. Et le FN est moins touché, mais faut dire qu’il ne dirige rien… » Eric Darques. 46 ans. Consultant financier qui vit à Lambersart. Et en dehors des heures de boulot, une double vie : éplucher les dossiers qui lui sont transmis le plus souvent de manière anonyme : « ça me prend 30h par semaine. Heureusement, je n’ai pas besoin de beaucoup de sommeil. »

L’affaire du Grand Stade au pénal

Insomniaque, l’Eric Darques. Et certainement la cause de quelques pannes de sommeil chez les élus de la région et d’ailleurs. Car l’homme ne lâche rien. Depuis qu’il y a dix ans, on lui a glissé un dossier sous le bras : l’affaire Cohen-Solal, attachée de presse à la Communauté urbaine de Lille à la fois salariée d’un journal PS à Paris. Le Lambersartois s’interroge. Fouille dans les comptes. Cherche. Attaque en justice. L’affaire traîne depuis dix ans. Dernier épisode en date, le Parquet a prôné un non-lieu général (*). De quoi faire sortir de ces gonds le père de famille : « Oui, j’étais très énervé. Ça prouve la collusion entre le monde politique et la justice. Mais je n’ai pas d’autres moyens d’agir : sans être dupe, il faut respecter les procédures et faire confiance… »

Les 350 millions réclamés pour le dossier sur l’eau (**), c’est encore lui. Le recours contre le Grand Stade, c’est de nouveau lui. Sujet à la mode ce Grand Stade. Et comme nous vous l’avions annoncé dans notre article La comédie des stades, en plus du recours administratif, une plainte au pénal se précise. Dans les prochaines semaines et peut-être même avant la fin de l’année. Le motif : le désormais fameux tour de passe-passe dans le choix des constructeurs de l’équipement qui a fait couler beaucoup d’encre, mais qui n’a pas toujours d’explication claire : « Je ne comprends pas l’attribution du marché public à Eiffage, assène Eric Darques à qui veut l’entendre. Il y a un pré-rapport qui dit que Norpac est le meilleur projet. Le 23 janvier 2008, c’est toujours Norpac. Le 1er février, les élus communautaires votent pour Eiffage. »A la faveur d’un nouveau rapport que les élus n’auront même pas sous les yeux pour se décider (juste une version simplifiée), mais qui déclare Eiffage comme meilleur choix. Alors qu’il est plus cher : « Une phrase a été ajoutée sur ce nouveau rapport, c’est tout. Et les notes ont été changées donnant Eiffage gagnant. Les contribuables sont bons pour payer 108,5 millions d’euros de plus sans aucune justification. Donc, oui, je vais aller au pénal pour tirer cette affaire au clair. »

« Le détournement de fonds publics ou le délit de favoritisme, c’est du vol »
L’utilisation de l’argent public. Une chose qui agace au plus haut point l’un des portes-paroles de l’association Anticor, qui lutte contre la corruption des élus. A l’instar d’Obelix, tombé dans la marmite quand il était petit, Eric Darques annonce « être tombé dans l’honnêteté » depuis sa plus tendre enfance. Du coup, il ne supporte pas « que les élus nous piquent nos impôts ». Qu’ils soient de gauche ou de droite, le bord politique de celui qui se dit « gaulliste » et a tâté de la politique au niveau local (***), d’ailleurs : « Je dirais que c’est encore pire quand c’est à droite : là, je me sens doublement trahi. » Comme il se sent floué par ces parlementaires qui mangent, téléphonent et salarient « bobonne » aux frais du contribuable. « Leur salaire, ça devient de l’argent de poche. Attention, je ne dis pas qu’ils ne doivent pas être payés. Bien au contraire. D’ailleurs, je trouverais normal que les élus des petites communes soient payés plus. Parce qu’eux, on le dérange à 20h après le boulot. »Et le morpion, comme il se définit en souriant car « je m’accroche », de continuer : « Un employé de la Poste qui pique 15 euros dans la caisse, il ne peut plus travailler dans la fonction publique. Comment se fait-il qu’un élu condamné puisse continuer à se présenter devant les Français ? Le détournement de fonds publics ou le délit de favoritisme, pour moi, c’est aussi du vol. Un élu se doit d’être irréprochable. » Sûr qu’avec ce discours, Eric Darques ne se fait pas que des amis (Pierre Mauroy en tête) : « Et si j’ai un ami qui fait de la politique, qu’il ne s’attende pas à que j’étouffe l’affaire. »

Le Conseil Régional dans le viseur
La fameuse rengaine « Tous pourris » alors ? Non, se défend le Lambersartois. « C’est une minorité. Le problème, c’est que cette minorité tient les collectivités et les grandes villes. Ça me rend malade. » Malade au point d’envisager parfois de déménager sous d’autres cieux, dans d’autres pays, plus au nord et plus intransigeants sur la morale politique. Mais le projet n’est pas encore d’actualité. Parmi ses nombreux dossiers, dont 170 qui concernent le Nord – Pas-de-Calais, il en est un qui traîne sur sa table de chevet depuis quelques semaines : celui des comptes du Conseil régional. « J’épluche tous les comptes de la Région. J’ai tout le temps les doigts sur la calculette. Il y a quelques petites choses qui me dérangent. Donc, je vais très vite envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à Daniel Percheron (le président de la Région). Il a intérêt à me répondre. » Sinon, Eric Darques dégainera. Avec une arrière-pensée politique à quatre mois des Régionales ? Il assure que non. Juste le besoin insatiable de clarifier les comptes publics comme moteur, répète-t-il. Et sur ce point, l’empêcheur de détourner en rond n’a pas encore dit son dernier mot.


(*) Dans cette affaire, Lyne Cohen-Solal, Pierre Mauroy et Bernard Masset, directeur de cabinet, ont été mis en examen à des titres divers. Décision de renvoi devant la justice ou non-lieu avant la fin de l’année (plus d’infos sur Nord Eclair).
(**) Une plainte a été déposée par l’association Eau Secours, dont le président est Eric Darques. Il s’agit de délits présumés entre la Communauté urbaine de Lille et la Société des Eaux du Nord avec un trop perçu de 164 millions d’euros versés par les contribuables pour des travaux jamais réalisés. Aujourd’hui, Eric Darques estime qu’avec les intérêts, le remboursement se monte à 350 millions d’euros (plus d’infos là et là)
(***) Il a été conseiller municipal à Lambersart jusqu’aux dernières élections. L’homme s’est également présenté aux Législatives en 2002. D’ailleurs, ses détracteurs ne manquent pas de rappeler qu’il avait été déclaré ensuite inéligible pour ne pas avoir présenté ses comptes de campagne à temps. Une affaire qu’il explique : « Je n’ai pas fait 5% et il me fallait donc sortir de ma poche encore 1 500 euros pour payer l’expert comptable… J’ai estimé que c’était trop. J’ai cependant envoyé le compte à la Commission, mais sans l’aval d’un expert comptable, il était automatiquement rejeté… »





Quand je vous dit que c'est de ça qu'iol faut avoir plus peur vous me croyez maintenant ?

Voila exactement le type même de pauvre gars qui fait que notre pays n'avance pas. Le pire c'est qu'il doit se sentir investi d'une mission divine pour sauver le peuple lillois de la folie de nos élus. Ce genre de bonhomme me dégoute. Qu'il s'occupe de ses gosses plutôt que de potasser ses dossiers pendant 30h/ semaine (franchement faut être con pour passer autant de temps à lire des dossiers chiants pour pas un rond).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 18:28 
Hors ligne
posteur fou

Inscription: 11 Avr 2009 20:41
Messages: 1421
franchement faut être con pour passer autant de temps à lire des dossiers chiants pour pas un rond

TU en es sur pour pas un rond?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 18:34 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 05 Jan 2005 22:49
Messages: 12554
Localisation: Villeneuve d'Ascq
doglillois59440 a écrit:
franchement faut être con pour passer autant de temps à lire des dossiers chiants pour pas un rond

TU en es sur pour pas un rond?

Après tout pourquoi pas s'il reçoit les dossiers par des anonymes, il y a peut être quelques trucs douteux là dessous.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 18:58 
Hors ligne
posteur fou

Inscription: 11 Avr 2009 20:41
Messages: 1421
a peu pres quand , ce recours posé par cet homme pourrait etre jugé, que sont les delais d'attente generalement pour ce genre de d'affaires ?
désolé de poser ces question ,mais j'ai l'impression que l'on va encore l'avoir dans le beep :twisted:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 19:02 
Hors ligne
Administrateurs
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 10 Juin 2004 17:36
Messages: 1303
Localisation: Maubeuge
Bof, ce recours ne fait pas franchement peur. Honnêtement, si il y avait eu embrouille, vous pensez pas que Bouygues ou Vinci aurait déposé plainte eux mêmes ? Vu les sommes en jeu ? Bien évidemment !

Le dossier est consultable sur le site LMCU, les notes sont là avec Eiffage en tête. Rappelons que le coût total ne représentait que 35% de la note finale.

Quant aux rapports précédents qui étaient différents, et alors ? C'était une base de travail, ça peut varier. Les autres notes portent sur la qualité du stade, de l'exploitation, donc les appréciations sont relatives.

Enfin bref, si à chaque fois qu'un avis change ou évolue on porte plainte... Ce Mr au centaines de dossiers (lol) veut faire parler de lui, il réussit.

Au suivant.

_________________
Js


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 19:58 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 05 Jan 2005 22:49
Messages: 12554
Localisation: Villeneuve d'Ascq
Js a écrit:
Bof, ce recours ne fait pas franchement peur. Honnêtement, si il y avait eu embrouille, vous pensez pas que Bouygues ou Vinci aurait déposé plainte eux mêmes ? Vu les sommes en jeu ? Bien évidemment !

Le dossier est consultable sur le site LMCU, les notes sont là avec Eiffage en tête. Rappelons que le coût total ne représentait que 35% de la note finale.

Quant aux rapports précédents qui étaient différents, et alors ? C'était une base de travail, ça peut varier. Les autres notes portent sur la qualité du stade, de l'exploitation, donc les appréciations sont relatives.

Enfin bref, si à chaque fois qu'un avis change ou évolue on porte plainte... Ce Mr au centaines de dossiers (lol) veut faire parler de lui, il réussit.

Au suivant.

Totalement d'accord avec toi. De toute façon cette notation n'est qu'à titre informatif il me semble, non? Rien de concret en gros. De toute façon le vote a été démocratique, en plus selon les infos, il y a eu certains doutes sur le vrai coût du projet Norpac (en terme d'annualité, certains éléments non compris). Si Bouygues n'a pas bronché c'est que leur dossier ne devait pas être tout propre non plus.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 15 Déc 2009 23:31 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 14 Juin 2004 18:06
Messages: 23741
slam321 a écrit:
Js a écrit:
Bof, ce recours ne fait pas franchement peur. Honnêtement, si il y avait eu embrouille, vous pensez pas que Bouygues ou Vinci aurait déposé plainte eux mêmes ? Vu les sommes en jeu ? Bien évidemment !

Le dossier est consultable sur le site LMCU, les notes sont là avec Eiffage en tête. Rappelons que le coût total ne représentait que 35% de la note finale.

Quant aux rapports précédents qui étaient différents, et alors ? C'était une base de travail, ça peut varier. Les autres notes portent sur la qualité du stade, de l'exploitation, donc les appréciations sont relatives.

Enfin bref, si à chaque fois qu'un avis change ou évolue on porte plainte... Ce Mr au centaines de dossiers (lol) veut faire parler de lui, il réussit.

Au suivant.

Totalement d'accord avec toi. De toute façon cette notation n'est qu'à titre informatif il me semble, non? Rien de concret en gros. De toute façon le vote a été démocratique, en plus selon les infos, il y a eu certains doutes sur le vrai coût du projet Norpac (en terme d'annualité, certains éléments non compris). Si Bouygues n'a pas bronché c'est que leur dossier ne devait pas être tout propre non plus.


Il suffit que le coût du projet d'Eiffage ait changé entre le 23 janvier et le 1er février. Ou la solidité économique du projet de Bouygues. De toutes les façons, le rapport propose de choisir un projet, il n'impose rien.

_________________
"Lille était devenu un peu hautain, les Lillois nous ont snobé, et ce soir, j'ai appelé Loïc Fery, le président de Lorient, pour le féliciter."

http://www.laquadrature.net/fr/acta


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 19 Déc 2009 14:11 
Hors ligne
jojodogues le floodeur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 07 Juin 2007 21:11
Messages: 43186
Localisation: Belfort
faut arrêter la sinistrose le GS se fera !!!

y a pas les mêmes risques que GJ 2 (pas de lieux historiques, pas de riverains...) y aura sûrement un ou deux recours pour la gloriole des anti-stades mais les recours ne sont normalement pas suspensifs !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 21 Déc 2009 13:11 
Hors ligne
Serial posteur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 30 Déc 2004 20:13
Messages: 3596
Je pense surtout qu'il ne faut rien sous estimer ! Tout doit être appréhendé avec professionnalisme et rigueur.

Il existe beaucoup trop d'exemples de dossiers mal ficelés qui ont capoté pour des raisons légitimes aux yeux de la loi. Espérons simplement que GJ2 nous serve d'exemple.

Souvenez vous quand même que c'est le milieu de la franc maçonnerie lilloise qui avait, au tribunal administratif, accordé le permis de construire. A Douai, les juges ont estimé scandaleux la décision du TA de Lille. Et on s'est retrouvé chocolat !!!

Je pense quand même que si Eiffage bosse depuis déjà un bon moment sur le site c'est qu'ils doivent être confiant sur la solidité du dossier. Encore que, là encore, il y a des dossiers qui ont été stoppé en cours de route...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 21 Déc 2009 17:29 
Hors ligne
Serial posteur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 13 Juin 2004 12:36
Messages: 2666
Localisation: Tourcoing
Fleurbaix 62 a écrit:
Je pense surtout qu'il ne faut rien sous estimer ! Tout doit être appréhendé avec professionnalisme et rigueur.

Il existe beaucoup trop d'exemples de dossiers mal ficelés qui ont capoté pour des raisons légitimes aux yeux de la loi. Espérons simplement que GJ2 nous serve d'exemple.

Souvenez vous quand même que c'est le milieu de la franc maçonnerie lilloise qui avait, au tribunal administratif, accordé le permis de construire. A Douai, les juges ont estimé scandaleux la décision du TA de Lille. Et on s'est retrouvé chocolat !!!

Je pense quand même que si Eiffage bosse depuis déjà un bon moment sur le site c'est qu'ils doivent être confiant sur la solidité du dossier. Encore que, là encore, il y a des dossiers qui ont été stoppé en cours de route...


Je plussoie.C'est exactement ce que je pense ;)

_________________
le foot c'est comme le theâtre c'est pleins de rebondissements et on ne sait jamais comment ca fini.
merci marco!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 23 Déc 2009 22:14 
Les travaux commencent quand ? On sait quand il sera délivré ?


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 23 Déc 2009 22:15 
Hors ligne
jojodogues le floodeur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 15 Fév 2006 15:42
Messages: 33827
Localisation: sur le forum...
Yohann06 a écrit:
Les travaux commencent quand ? On sait quand il sera délivré ?


vendredi

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 23 Déc 2009 22:20 
C'est Noël


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 23 Déc 2009 22:21 
Hors ligne
jojodogues le floodeur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 15 Fév 2006 15:42
Messages: 33827
Localisation: sur le forum...
Yohann06 a écrit:
C'est Noël

je sais lol

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 23 Déc 2009 22:29 
Blague à part, on connait une date ? Tu sais, moi j'habite un peu loin de Lille.......


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 23 Déc 2009 22:32 
Hors ligne
jojodogues le floodeur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 15 Fév 2006 15:42
Messages: 33827
Localisation: sur le forum...
16/07/2012

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 23 Déc 2009 22:33 
Yohann06 a écrit:
Blague à part, on connait une date ? Tu sais, moi j'habite un peu loin de Lille.......



Merci Jojodogues


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 04 Jan 2010 20:12 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 22 Déc 2005 15:19
Messages: 18414
Localisation: Munich et 59
mdr88

_________________
Mia san mia


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Grand Stade : les vrais chiffres
MessagePosté: 02 Mar 2010 11:56 
Hors ligne
Visiteur

Inscription: 02 Mar 2010 10:16
Messages: 7
Localisation: Brussels
Les travaux avancent bien?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 374 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Liens commerciaux
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com & phpBB.biz