[Accueil Allezlelosc] [Chat]
il y a

Forum des supporters du LOSC

Forum des supporters du LOSC
Liens commerciaux
Nous sommes le 23 Sep 2019 00:18


Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d'été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1686 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 29 Déc 2016 20:26 
Hors ligne
Entraineur

Inscription: 14 Déc 2013 13:25
Messages: 20917
La reum de Carrie Fisher est dcd

_________________
Allez vous faire gangbanger, wolfgang & W.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 30 Déc 2016 14:44 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2011 11:38
Messages: 22915
Localisation: Lille / Tribune Nord
Hans Tietmeyer, économiste allemand et "père" fondateur de l'euro avec d'autre, a lui aussi cassé sa pipe.
A cette occasion le diplo republie la retranscription d'une conférence de Pierre Bourdieu

http://www.monde-diplomatique.fr/1997/09/BOURDIEU/4435

Citation:
Ayant lu dans l'avion un entretien du président de la Banque fédérale d'Allemagne (Le Monde 17/10/1997), M. Hans Tietmeyer, présenté comme le « grand prêtre du deutschemark » — ni plus ni moins —, je voudrais me livrer à cette sorte d’analyse herméneutique qui convient aux textes sacrés : « L’enjeu aujourd’hui, c’est de créer les conditions favorables à une croissance durable et à — le mot-clé — la confiance des investisseurs. Il faut donc contrôler les budgets publics. »

C’est-à-dire — il sera plus explicite dans les phrases suivantes — enterrer le plus vite possible l’Etat social et, entre autres choses, ses politiques sociales et culturelles dispendieuses, pour rassurer les investisseurs qui aimeraient mieux se charger eux-mêmes de leurs investissements culturels. Je suis sûr qu’ils aiment tous la musique romantique et la peinture impressionniste, et je suis persuadé, sans rien savoir sur le président de la Banque fédérale d’Allemagne, que, à ses heures perdues, comme le directeur de la Banque de France, M. Jean-Claude Trichet, il lit de la poésie et pratique le mécénat.

« Il faut donc, dit-il, contrôler les budgets publics, baisser le niveau des taxes et impôts jusqu’à leur donner un niveau supportable à long terme.»

Entendez : baisser le niveau des taxes et impôts des investisseurs jusqu’à les rendre supportables à long terme par ces mêmes investisseurs, évitant ainsi de les encourager à porter ailleurs leurs investissements. Continuons la lecture : « Il faut (…) réformer le système de protection sociale. » C’est- à-dire, bis repetita, enterrer l’Etat providence et ses politiques de protection sociale, bien faites pour ruiner la confiance des investisseurs, susciter leur méfiance légitime, certains qu’ils sont en effet que leurs acquis économiques — on parle d’acquis sociaux, on peut bien parler d’acquis économiques —, c’est-à-dire leurs capitaux, ne sont pas compatibles avec les acquis sociaux des travailleurs, et que ces acquis économiques doivent évidemment être sauvegardés à tout prix, fût-ce en ruinant les maigres acquis économiques et sociaux de la grande majorité des citoyens de l’Europe à venir, ceux que l’on a beaucoup désignés en décembre 1995 comme des « nantis », des « privilégiés ».

M. Hans Tietmeyer est convaincu que les acquis sociaux des investisseurs, autrement dit leurs acquis économiques, ne survivraient pas à une perpétuation du système de protection sociale. C’est ce système qu’il faut donc réformer d’urgence, parce que les acquis économiques des investisseurs ne sauraient attendre. Et M. Hans Tietmeyer, penseur de haute volée, qui s’inscrit dans la grande lignée de la philosophie idéaliste allemande, poursuit :

« Il faut donc contrôler les budgets publics, baisser le niveau des taxes et impôts jusqu’à leur donner un niveau supportable à long terme, réformer le système de protection sociale, démanteler les rigidités sur le marché du travail, de sorte qu’une — ce « de sorte » mériterait un long commentaire — nouvelle phase de croissance (…) ne sera atteinte à nouveau que si nous faisons un effort — le « nous faisons » est magnifique — de flexibilité sur le marché du travail. »

Une menace proche du chantage

Ça y est. Les grands mots sont lâchés, et M. Hans Tietmeyer donne un magnifique exemple de la rhétorique euphémistique qui a cours sur les marchés financiers. L’euphémisme est indispensable pour susciter durablement la confiance des investisseurs — dont on aura compris qu’elle est l’alpha et l’omega de tout le système économique, le fondement et le but ultime, le telos, de l’Europe de l’avenir —, tout en évitant de susciter la défiance ou le désespoir des travailleurs, avec qui, malgré tout, il faut aussi compter, si l’on veut avoir cette nouvelle phase de croissance qu’on leur fait miroiter, pour obtenir d’eux l’effort indispensable. Parce que c’est des travailleurs que cet effort est attendu, même si M. Hans Tietmeyer, décidément passé maître en euphémismes, dit bien : « Démanteler les rigidités sur les marchés du travail, de sorte qu’une nouvelle phase de croissance ne sera atteinte à nouveau que si nous faisons un effort de flexibilité sur le marché du travail. » Splendide travail rhétorique, qui peut se traduire : Courage travailleurs ! Tous ensemble faisons l’effort de flexibilité qui vous est demandé !

Au lieu de poser, imperturbable, une question sur la parité extérieure de l’euro, le journaliste aurait pu demander à M. Hans Tietmeyer le sens qu’il donne aux mots-clés de la langue des investisseurs : « rigidité sur le marché du travail » et « flexibilité sur le marché du travail ». Les travailleurs, eux, entendraient immédiatement : travail de nuit, travail pendant les week-ends, horaires irréguliers, pression accrue, stress, etc.

On voit que « sur le marché du travail » fonctionne comme une sorte d’épithète homérique susceptible d’être accrochée à un certain nombre de mots, et l’on pourrait être tenté, pour mesurer la flexibilité du langage de M. Hans Tietmeyer, de parler par exemple de flexibilité ou de rigidité sur les marchés financiers. L’étrangeté de cet usage dans la langue de bois de M. Hans Tietmeyer permet de supposer qu’il ne saurait être question, dans son esprit, de « démanteler les rigidités sur les marchés financiers » ou de « faire un effort de flexibilité sur les marchés financiers ». Ce qui autorise à penser que, contrairement à ce que peut laisser croire le « nous » du « si nous faisons un effort » de M. Hans Tietmeyer, c’est aux travailleurs et à eux seuls qu’est demandé cet effort de flexibilité, et que c’est encore à eux que s’adresse la menace, proche du chantage, qui est contenue dans la phrase : « De sorte qu’une nouvelle phase de croissance ne sera atteinte à nouveau que si nous faisons un effort de flexibilité sur le marché du travail. » En clair : lâchez aujourd’hui vos acquis sociaux, toujours pour éviter d’anéantir la confiance des investisseurs, au nom de la croissance que cela nous apportera demain. Une logique bien connue des travailleurs concernés, qui, pour caractériser la politique de participation que leur offrait en un autre temps le gaullisme, disaient : « Tu me donnes ta montre, et je te donne l’heure. »

Relisons une dernière fois les propos de M. Hans Tietmeyer :

« L’enjeu aujourd’hui, c’est de créer des conditions favorables à une croissance durable et à la confiance des investisseurs, il faut donc… — remarquez le « donc » — …contrôler les budgets publics, baisser le niveau des taxes et impôts jusqu’à leur donner un niveau supportable à long terme, réformer les systèmes de protection sociale, démanteler les rigidités sur les marchés du travail, de sorte qu’une nouvelle phase de croissance ne sera atteinte à nouveau que si nous faisons un effort de flexibilité sur les marchés du travail. »

Si un texte aussi extraordinaire, aussi extraordinairement extraordinaire, était exposé à passer inaperçu et à connaître le destin des écrits quotidiens de quotidiens, qui s’envolent comme des feuilles mortes, c’est qu’il était parfaitement ajusté à l’« horizon d’attente » de la grande majorité des lecteurs de quotidiens que nous sommes. Or cet horizon est le produit d’un travail social. Si les mots du discours de M. Hans Tietmeyer passent si facilement, c’est qu’ils ont cours partout. Ils sont partout, dans toutes les bouches. Ils courent comme monnaie courante, on les accepte sans hésiter, comme on fait d’une monnaie, d’une monnaie stable et forte, évidemment, aussi stable et aussi digne de confiance, de croyance, que le deutschemark : « Croissance durable », « confiance des investisseurs », « budgets publics », « système de protection sociale », « rigidité », « marché du travail », « flexibilité », à quoi il faudrait ajouter, « globalisation », « flexibilisation », « baisse des taux » - sans préciser lesquels - « compétitivité », « productivité », etc.

Cette croyance universelle, qui ne va pas du tout de soi, comment s’est-elle répandue ? Un certain nombre de sociologues, britanniques et français notamment, dans une série de livres et d’articles, ont reconstruit la filière selon laquelle ont été produits et transmis ces discours néolibéraux qui sont devenus une doxa, une évidence indiscutable et indiscutée. Par toute une série d’analyses des textes, des lieux de publication, des caractéristiques des auteurs de ces discours, des colloques dans lesquels ils se réunissaient pour les produire, etc., ils ont montré comment, en Grande-Bretagne et en France, un travail constant a été fait, associant des intellectuels, des journalistes, des hommes d’affaires, dans des revues qui se sont peu à peu imposées comme légitimes, pour établir comme allant de soi une vision néolibérale qui, pour l’essentiel, habille de rationalisations économiques les présupposés les plus classiques de la pensée conservatrice de tous les temps et de tous les pays.

La satisfaction que procure le fatalisme

Ce discours d’allure économique ne peut circuler au-delà du cercle de ses promoteurs qu’avec la collaboration d’une foule de gens, hommes politiques, journalistes, simples citoyens qui ont une teinture d’économie suffisante pour pouvoir participer à la circulation généralisée des mots mal étalonnés d’une vulgate économique. Un exemple de cette collaboration, ce sont les questions du journaliste qui va en quelque sorte au devant des attentes de M. Hans Tietmeyer : il est tellement imprégné par avance des réponses qu’il pourrait les produire. C’est à travers de telles complicités passives qu’est venue peu à peu à s`imposer une vision dite néolibérale, en fait conservatrice, reposant sur une foi d’un autre âge dans l’inévitabilité historique fondée sur le primat des forces productives. Et ce n’est peut-être pas par hasard si tant de gens de ma génération sont passés sans peine d’un fatalisme marxiste à un fatalisme néolibéral : dans les deux cas, l’économisme déresponsabilise et démobilise en annulant le politique et en imposant toute une série de fins indiscutées, la croissance maximum, l’impératif de compétitivité, l’impératif de productivité, et du même coup un idéal humain, que l’on pourrait appeler l’idéal FMI (Fonds monétaire international). On ne peut pas adopter la vision néolibérale sans accepter tout ce qui va de pair, l’art de vivre yuppie, le règne du calcul rationnel ou du cynisme, la course à l’argent instituée en modèle universel. Prendre pour maître à penser le président de la Banque fédérale d’Allemagne, c’est accepter une telle philosophie.

Ce qui peut surprendre, c’est que ce message fataliste se donne les allures d’un message de libération, par toute une série de jeux lexicaux autour de l’idée de liberté, de libéralisation, de dérégulation, etc., par toute une série d’euphémismes, ou de double jeux avec les mots — réforme par exemple —, qui vise à présenter une restauration comme une révolution, selon une logique qui est celle de toutes les révolutions conservatrices.

Si cette action symbolique a réussi au point de devenir une croyance universelle, c’est en partie à travers une manipulation systématique et organisée des moyens de communication.

Ce travail collectif tend à produire toute une série de mythologies, des « idées-forces » qui marchent et font marcher, parce qu’elles manipulent des croyances : c’est par exemple le mythe de la « globalisation » et de ses effets inévitables sur les économies nationales ou le mythe des « miracles » néolibéraux, américain ou anglais. A la mythologie selon laquelle les inégalités sociales et économiques se réduiraient aux Etats-Unis, on peut opposer le travail d’un sociologue, M. Loïc Wacquant, montrant que, aux Etats-Unis, l’« Etat charitable », fondé sur une conception moralisante de la pauvreté, tend à se dédoubler en un Etat social assurant les garanties minimales de sécurité aux classes moyennes et un Etat de plus en plus répressif pour contrecarrer les effets de la violence liée à la précarisation des conditions d’existence de la grande masse de la population, noire notamment. Ainsi l’Etat de Californie, un moment constitué par certains sociologues français en paradis de toutes les libérations, consacre désormais à ses prisons un budget largement plus élevé que celui de toutes les institutions d’enseignement supérieur réunies, qui sont pourtant parmi les plus prestigieuses du monde.

Autre exemple, la Grande-Bretagne, dont on nous dit tous les jours qu’elle a résolu le problème du chômage, a en fait multiplié les emplois précaires, et les travailleurs britanniques découvrent avec envie les acquis sociaux encore survivants en France. Cela, paradoxalement, au moment même où l’on dit aux Français à quel point les travailleurs d’outre-Manche sont heureux de leur malheur.

Peut-être assistons-nous à un phénomène d’involution de l’Etat qui s’est constitué historiquement par concentration successive de force physique (la police et l’armée), de capital culturel (le système métrique, etc.) et de capital symbolique. Un des effets de la philosophie néolibérale, qui n’est que le masque d’une vieille philosophie conservatrice, est de conduire à une régression de l’Etat vers l’Etat minimal tout à fait conforme à l’idéal des dominants, c’est-à-dire réduit aux forces de répression, comme en témoigne l’augmentation des dépenses pour la police.

Confiance des marchés ou confiance du peuple

Revenons pour finir au mot-clé du discours de M. Hans Tietmeyer, la « confiance des marchés ». Il a le mérite de mettre en pleine lumière le choix historique devant lequel sont placés tous les pouvoirs : entre la confiance des marchés et la confiance du peuple, il faut choisir. La politique qui vise à garder la confiance des marchés perd la confiance du peuple.
Selon un sondage récent sur l’attitude à l’égard des hommes politiques, les deux tiers des personnes interrogées les considèrent comme incapables d’écouter et de prendre en compte ce que pensent les Français, reproche particulièrement fréquent chez les partisans du Front national (FN) — dont on déplore par ailleurs l’irrésistible ascension, sans songer un seul instant à faire le lien entre FN et FMI.

Il faut mettre la confiance des marchés financiers ou des investisseurs — qu’on entend sauver à tout prix — en relation avec la méfiance des citoyens. L’économie est, sauf quelques exceptions, une science abstraite fondée sur la coupure, absolument injustifiable, entre l’économique et le social qui définit l’économisme. Cette coupure est au principe de l’échec de toute politique qui ne reconnaît pas d’autre fin que la sauvegarde de l’« ordre et de la stabilité économiques », c’est-à-dire du deutschemark, ce nouvel absolu dont M. Hans Tietmeyer s’est fait le desservant…


_________________
Maître TiB's Secrétaire général du fan club de Barel Mouko

Excellentes relations avec les Wookies j'entretiens
Maître Yoda


Lucidité oblige, à chaque match je refais le plein d'illusions


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 28 Jan 2017 16:43 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2004 14:43
Messages: 26340
Localisation: à 50 mètres de la plage!!!
merde, John Hurt!!! :(


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 29 Jan 2017 13:17 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2011 11:38
Messages: 22915
Localisation: Lille / Tribune Nord
jojo a écrit:
merde, John Hurt!!! :(


Elephant Man ,

Et Ollivander !

r.i.p

_________________
Maître TiB's Secrétaire général du fan club de Barel Mouko

Excellentes relations avec les Wookies j'entretiens
Maître Yoda


Lucidité oblige, à chaque match je refais le plein d'illusions


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 29 Jan 2017 17:24 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2004 14:43
Messages: 26340
Localisation: à 50 mètres de la plage!!!
Tiblosc a écrit:
jojo a écrit:
merde, John Hurt!!! :(


Elephant Man ,

Et Ollivander !

r.i.p

C'est aussi Kane dans "Alien" celui qui meurt bouffé de l'interieur par la bete... Le premier acteur du film à nous quitter, tiens comme dans le film!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 09 Mai 2017 17:03 
Hors ligne
posteur fou

Inscription: 05 Mai 2008 23:07
Messages: 1850
Localisation: bayonne
Jonathan demme le 26 avril d'un cancer de l'oesophage. Il a réalisé, entre autres, le silence des agneaux ou philadelphia.

_________________
Bollaert, plus grande ferme de France : 40000 anes qui regardent 11 chèvres.

L'alcool est mon ennemi. Fuir son ennemi, c'est lâche...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 23 Mai 2017 00:19 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2011 11:38
Messages: 22915
Localisation: Lille / Tribune Nord
LKH

:mrgreen:

_________________
Maître TiB's Secrétaire général du fan club de Barel Mouko

Excellentes relations avec les Wookies j'entretiens
Maître Yoda


Lucidité oblige, à chaque match je refais le plein d'illusions


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 23 Mai 2017 09:42 
Hors ligne
Extra VIP
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 18 Juil 2009 10:55
Messages: 7668
Manchester... :? :?

http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html

_________________
02/06/2019 : Lens reste en Ligue 2 une cinquième année de suite. Le plan quinquennal de Gervais, le vrai. :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 23 Mai 2017 21:18 
Hors ligne
VIP
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 04 Déc 2012 23:41
Messages: 6721
Tiblosc a écrit:
LKH

:mrgreen:


:?: :?:

_________________
"Plonge tes racines dans la terre, laisse nous vivre avec le vent, passe l’hiver comme les graines et chante au printemps comme les oiseaux. "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 24 Mai 2017 14:27 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2011 11:38
Messages: 22915
Localisation: Lille / Tribune Nord
supertata a écrit:
Tiblosc a écrit:
LKH

:mrgreen:


:?: :?:


Il a changé de noms ou d'adresse ? c'était drôle de lire sa mégalomanie de temps en temps, il a disparu de la toile ...

_________________
Maître TiB's Secrétaire général du fan club de Barel Mouko

Excellentes relations avec les Wookies j'entretiens
Maître Yoda


Lucidité oblige, à chaque match je refais le plein d'illusions


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 24 Mai 2017 14:29 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2011 11:38
Messages: 22915
Localisation: Lille / Tribune Nord
Roger Moore

https://www.youtube.com/watch?v=Ytgq1Fd4MlA

_________________
Maître TiB's Secrétaire général du fan club de Barel Mouko

Excellentes relations avec les Wookies j'entretiens
Maître Yoda


Lucidité oblige, à chaque match je refais le plein d'illusions


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 24 Mai 2017 19:11 
Hors ligne
Serial posteur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2013 23:04
Messages: 2695
Localisation: Bagne au lait
Pensée pour les mancuniens et ces pauvres jeunots "qui portaient des serre-tête avec des oreilles de chat".

"And when we're in your scholarly room
who will swallow whom?"
(the Smiths)

http://www.dailymotion.com/video/x2thrvz

Exorcisons avec d'autres mancuniens :
http://www.dailymotion.com/video/x4j5at ... 2012_sport

_________________
Dugarry : on ne sera jamais champion du monde avec Giroud
Goethals : "Cantona m’a dit lorsque je lui annonçais qu’il était remplaçant : "On ne met pas Canto sur le banc". J'ai répondu : "Prends une chaise et assieds toi à côté"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 27 Mai 2017 22:24 
Hors ligne
Entraineur

Inscription: 14 Déc 2013 13:25
Messages: 20917
La madre de Bielsa

_________________
Allez vous faire gangbanger, wolfgang & W.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 05 Juin 2017 18:41 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2011 11:38
Messages: 22915
Localisation: Lille / Tribune Nord
Cheick Tioté, 30 ans. crise cardiaque à l'entrainement en chine

_________________
Maître TiB's Secrétaire général du fan club de Barel Mouko

Excellentes relations avec les Wookies j'entretiens
Maître Yoda


Lucidité oblige, à chaque match je refais le plein d'illusions


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 14 Juin 2017 23:01 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2011 11:38
Messages: 22915
Localisation: Lille / Tribune Nord
Hervé Ghesquière.

L'Huma a écrit:
Le journaliste, ex-otage en Afghanistan, Hervé Guesquière est décédé ce mercredi à l'âge de 54 ans.

Bien triste nouvelle. Le journaliste, ex-otage en Afghanistan, Hervé Ghesquière, est décédé ce mercredi des suites d'une longue maladie*. Né à Lille en 1963, il avait 54 ans et était aux prises avec une longue et pénible maladie. Journaliste à France Télévisions et en particulier à France 3 Nord Pas-de-Calais, il était l’auteur de nombreux grands reportages en zone de conflit. Croatie, Bosnie, Rwanda… C’est lors d’un reportage en Afghanistan pour le magazine Envoyé Spécial, qu’il avait été enlevé en décembre 2009, avec un confrère, Stéphane Taponier. Tous deux avaient été libérés en juin 2011. Otage pendant 547 jours, l’homme en était revenu profondément marqué. Il était engagé en faveur des otages français dans le monde. Hervé a enseigné le journalisme à l’Université de Valenciennes et à l’Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ).


*La pudeur d'une "longue maladie". Tumeur au cerveau.

_________________
Maître TiB's Secrétaire général du fan club de Barel Mouko

Excellentes relations avec les Wookies j'entretiens
Maître Yoda


Lucidité oblige, à chaque match je refais le plein d'illusions


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 28 Juin 2017 18:54 
Hors ligne
VIP
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 04 Déc 2012 23:41
Messages: 6721
T411 :|

_________________
"Plonge tes racines dans la terre, laisse nous vivre avec le vent, passe l’hiver comme les graines et chante au printemps comme les oiseaux. "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 29 Juin 2017 22:08 
Hors ligne
Serial posteur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2013 23:04
Messages: 2695
Localisation: Bagne au lait
Loulou la grande gueule.
A côté Aulas passe pour un joueur petit bras.

_________________
Dugarry : on ne sera jamais champion du monde avec Giroud
Goethals : "Cantona m’a dit lorsque je lui annonçais qu’il était remplaçant : "On ne met pas Canto sur le banc". J'ai répondu : "Prends une chaise et assieds toi à côté"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 30 Juin 2017 14:18 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2011 11:38
Messages: 22915
Localisation: Lille / Tribune Nord
Simone Veil. Respect et R.I.P

_________________
Maître TiB's Secrétaire général du fan club de Barel Mouko

Excellentes relations avec les Wookies j'entretiens
Maître Yoda


Lucidité oblige, à chaque match je refais le plein d'illusions


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 02 Juil 2017 14:44 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2011 11:38
Messages: 22915
Localisation: Lille / Tribune Nord
supertata a écrit:
T411 :|


kdo pour anniv dimanche dernier :?

Vu dans Charlie :

Citation:
Pleurons la mort de T411, patrimoine de l’humanité

Les vandales hypocrites ont gagné une bataille. T411 est tombé. La Sacem, l’Alpa (Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle), le CNC et les autres, tous les sinistres gardes-chiourme des portefeuilles de Madonna et de Luc Besson, se gargarisent de la destruction de ce temple de la culture, comparable dans son immensité à la bibliothèque d’Alexandrie, où l’on pouvait avoir accès gratuitement à des centaines de milliers de films rares, des CD introuvables, des livres cool, pour peu que l’on fût à l’aise avec le protocole peer to peer. Immense déception chez les étudiants fauchés, les cinéphiles enragés, les mélomanes collectionneurs (les vrais, ceux qui refusent le MP3 pourri des Deezer et compagnie), les picoreurs d’érudition, les zappeurs invétérés, les bobos avares, et chez tous ceux qui savent que la sauvegarde de la culture passe par son partage. Malgré leurs discours hypocrites (« en luttant contre le piratage, nous sauvegardons les auteurs et la création »), les vandales n’en ont cure, de la culture. Leur raison d’être est de préserver les intérêts d’une poignée d’artistes, déjà riches, dans l’espoir de les enrichir davantage. Je dis « espoir », car il est illusoire de penser que ceux qui lisaient Houellebecq gratuitement sur T411 se sont précipités chez le libraire pour dépenser leur argent sitôt le site fermé. Réciproquement, je ne compte plus le nombre d’artistes confidentiels que j’ai découverts sur T411 et dont j’ai acheté les CD plus tard pour compléter ma discothèque ou les offrir à des amis. Oui, T411 était un immense tam-tam. La qualité, le choix, tout était là. C’était sans compter sur les illuminés du droit d’auteur. Résultat, les serveurs ont été détruits à la dynamite et les responsables vont maintenant être exécutés en place publique. Les vandales leur trancheront la gorge – ce sera un châtiment exemplaire pour terroriser les autres. But we shall never surrender !

Iegor Gran

_________________
Maître TiB's Secrétaire général du fan club de Barel Mouko

Excellentes relations avec les Wookies j'entretiens
Maître Yoda


Lucidité oblige, à chaque match je refais le plein d'illusions


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 05 Juil 2017 02:01 
Hors ligne
Extra VIP
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 14 Déc 2004 00:36
Messages: 7985
Je mettrai une petite pièce sur Valéry Giscard d'Estaing ...

_________________
Image

5 mars 1978


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 08 Juil 2017 23:46 
Hors ligne
Entraineur

Inscription: 14 Déc 2013 13:25
Messages: 20917
Le p'tit Bradley, l'enfant qui se promenait dans tous les stades d'Angleterre là.
Le pauvre avait un neuroblastome apparement. Une mascotte, mais bon des enfants avec le cancer y en a pas mal d'autres et je trouvais ça toujours un peu injuste que ça soit lui qui soit toujours choisit pour tout 12547
Bref RIP :cry:

_________________
Allez vous faire gangbanger, wolfgang & W.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 09 Juil 2017 13:14 
Hors ligne
jojodogues le floodeur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 07 Juin 2007 22:11
Messages: 43309
Localisation: Belfort
Y a toujours une personne qui est érigée en "symbole"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 20 Juil 2017 21:29 
Hors ligne
Entraineur

Inscription: 14 Déc 2013 13:25
Messages: 20917
Le chanteur de Linkin Park s'est suicidé à 41 ans.

_________________
Allez vous faire gangbanger, wolfgang & W.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 21 Juil 2017 00:10 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2011 11:38
Messages: 22915
Localisation: Lille / Tribune Nord
Bab a écrit:
Le chanteur de Linkin Park s'est suicidé à 41 ans.


Lui aussi à mis fin à ses jours cette semaine, 48 ans.
http://www.chru-lille.fr/articles/1137248.html

_________________
Maître TiB's Secrétaire général du fan club de Barel Mouko

Excellentes relations avec les Wookies j'entretiens
Maître Yoda


Lucidité oblige, à chaque match je refais le plein d'illusions


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour qui le prochain RIP [Season 2]
MessagePosté: 21 Juil 2017 06:03 
Hors ligne
Entraineur

Inscription: 14 Déc 2013 13:25
Messages: 20917
Ptain c'est ouf :/

Les chir' dig' ont vraiment une vie de merde, que ce soit de l'interne de base aux plus grands professeurs. Ils se tappent des semaines de 70+ heures toutes les semaines...
Faut vraiment être passionné pour faire ça.

À Clermont leur semaine commence avec un staff le lundi matin... À 7h. 7h quoi.
Après ils restent à l'hôpital facile jusqu'à 21-22h. Sans compter les gardes et les "astreintes" qui en fin de compte se retrouvent par être des gardes sans jour de repos.
Tu m'étonnes que ça finisse par t'envahir...

_________________
Allez vous faire gangbanger, wolfgang & W.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1686 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d'été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Liens commerciaux
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com & phpBB.biz