[Accueil Allezlelosc] [Chat]
il y a

Forum des supporters du LOSC

Forum des supporters du LOSC
Liens commerciaux
Nous sommes le 27 Avr 2018 02:46


Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d'été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2049 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 78, 79, 80, 81, 82
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1
MessagePosté: 17 Déc 2017 11:23 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 14 Déc 2013 13:25
Messages: 17786
D’ailleurs je veux pas faire mon casse-couille mais y a une faute de conjugaison dans le deroulant du debut de film, et un gros pleonasme aussi durant le film (me souvient plus sur quoi).

_________________
F5


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1
MessagePosté: 18 Déc 2017 10:58 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 15 Sep 2004 10:54
Messages: 23121
Localisation: Toulouse
Bab a écrit:
J’avais bien aimé Rogue One pour son côté tragique “mission suicide” où tout le monde meurt à la fin. Ça change des happy endings.

J’ai vu le VIII hier, meilleur que le VII mais in fine bof. Je reste content parce que ça reste l’univers Star Wars quoi. Mais y a bien quelques scènes inutiles, des personnages secondaires creux et non développés, Finn sert à rien, ils ont fait des putains de quota hollywoodien en mettant des femmes à tous les postes de haut commendement et une chinetok comme personnage secondaire, manque plus qu’un mexicain... d’ailleurs dans le rôle du black, Finn ne sert qu’à être le clown de service, mais il a des mimiques et des réactions proches des sitcoms actuelles ce qui colle bof avec l’univers. Snooke est au final très décevant. Un peu trop d’humour à mon goût, souvent mal placé. Encore quelques remakes des anciens episodes (sans vouloir spoiler). Bref c’est joli, mais pour le scenario on repassera.


Globalement d'accord avec tes critiques (notamment les personnages secondaires creux et certaines scènes inutiles) même si ça m'a apparemment moins dérangé que toi.
Par contre, l'histoire des quota, t'es pas le 1er à dire ça mais franchement, remate la 1ère trilogie, il y a déjà pas mal de femmes parmi les dirigeants rebelles (celle qui parle des plans volés de l'étoile noire notamment dans l'épisode IV et qu'on revoit dans Rogue One) et il me semble également que Lando Calrissian n'est pas d'origine suédoise :mrgreen:
L'humour, je suis d'accord avec toi, c'est souvent en décalage avec l'ambiance générale du film qui est paradoxalement assez sombre. Ca passe quand c'est Poe parce que ça correspond bien au personnage mais à d'autres moments, ça dénote un peu trop et ça semble un peu forcé.
Par contre, niveau scénar, je suis pas d'accord avec toi. C'est du Star Wars donc très manichéen et pas toujours très subtil mais je trouve que les personnages de Rey et Kylo Ren évoluent bien et il reste encore beaucoup à développer sur ces 2 personnages (sans spoiler, je pense qu'il y a encore pas mal à découvrir sur les origines de Rey) dans le prochain film. Et puis rien que pour Mark Hamill, le film vaut le coup (les dernières 45mn sont grandioses, il y a pas d'équivalent depuis la bataille sur Hoth dans l'épisode V).

_________________
sondage de la honte
"Les lensois se paient une demie" (20 minutes.fr). Sœur? Pinte? Heure de boulot?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1
MessagePosté: 21 Déc 2017 11:13 
Hors ligne
Fan
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 16 Jan 2016 18:59
Messages: 573
Localisation: BSM
Bab a écrit:
J’avais bien aimé Rogue One pour son côté tragique “mission suicide” où tout le monde meurt à la fin. Ça change des happy endings.

J’ai vu le VIII hier, meilleur que le VII mais in fine bof. Je reste content parce que ça reste l’univers Star Wars quoi. Mais y a bien quelques scènes inutiles, des personnages secondaires creux et non développés, Finn sert à rien, ils ont fait des putains de quota hollywoodien en mettant des femmes à tous les postes de haut commendement et une chinetok comme personnage secondaire, manque plus qu’un mexicain... d’ailleurs dans le rôle du black, Finn ne sert qu’à être le clown de service, mais il a des mimiques et des réactions proches des sitcoms actuelles ce qui colle bof avec l’univers. Snooke est au final très décevant. Un peu trop d’humour à mon goût, souvent mal placé. Encore quelques remakes des anciens episodes (sans vouloir spoiler). Bref c’est joli, mais pour le scenario on repassera.


Waouh, 'tain j'suis d'accord avec rien :mrgreen:

J'ai bien aimé cet épisode, on a quand même un gros, gros renouvellement de la saga. L'évolution de la Force, les personnages qui prennent en profondeur, la réhabilitation scénaristique de Ben Solo, le rapport de force entre le 1er Ordre et la Résistance, de nouveaux éléments visuels marquants (Crait :cool: ), un background peu présent mais bien utilisé, de vrais éléments de surprise, ...
Ton analyse de Finn me paraît pas exacte, on sent l'évolution [SPOIL], le gars qui voulait surtout se mettre à l'écart de tout ce bordel dans le VII prend peu à peu conscience des enjeux et acquiert une conscience et un engagement moral. L'asiat' est un perso intéressant aussi je trouve, un remake des soldats de la Révolution d'Octobre (pour une fois que le ciné américain en fait des héros :mrgreen: ).
Snoke, que je trouvais grotesque dans le VII m'a ici collé un peu les miquettes.
Quant à l'humour, j'ai beaucoup lu cette critique, perso je ne l'ai même pas ressenti. A quel moment vous voyez de l'humour marvel vous? Ya peut-être 2-3 réflexions zarb' de Luke et Poe, mais à part ça... Ya des trucs implicites liés à la tradition SW (on se marre simplement en voyant l’apparence de certains aliens, normal kwa).

En négatif, je retiens surtout le Capitaine Phasma, mais what the fuck quoi! Quel était l'intérêt d'introniser ce perso, au final?

J'en peux déjà plu d'attendre le IX. J'espère que J.J. Abrams va un peu se lâcher et que le scénar est déjà écrit, parceque le VII était d'une molesse...
En attendant je retourne sur Battlefront II, où je viens de débloquer Leïa

_________________
Born to lose, live to win


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1
MessagePosté: 21 Déc 2017 11:29 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 15 Sep 2004 10:54
Messages: 23121
Localisation: Toulouse
Oxyrinchus a écrit:
Waouh, 'tain j'suis d'accord avec rien :mrgreen:

J'ai bien aimé cet épisode, on a quand même un gros, gros renouvellement de la saga. L'évolution de la Force, les personnages qui prennent en profondeur, la réhabilitation scénaristique de Ben Solo, le rapport de force entre le 1er Ordre et la Résistance, de nouveaux éléments visuels marquants (Crait :cool: ), un background peu présent mais bien utilisé, de vrais éléments de surprise, ...
Ton analyse de Finn me paraît pas exacte, on sent l'évolution [SPOIL], le gars qui voulait surtout se mettre à l'écart de tout ce bordel dans le VII prend peu à peu conscience des enjeux et acquiert une conscience et un engagement moral. L'asiat' est un perso intéressant aussi je trouve, un remake des soldats de la Révolution d'Octobre (pour une fois que le ciné américain en fait des héros :mrgreen: ).
Snoke, que je trouvais grotesque dans le VII m'a ici collé un peu les miquettes.
Quant à l'humour, j'ai beaucoup lu cette critique, perso je ne l'ai même pas ressenti. A quel moment vous voyez de l'humour marvel vous? Ya peut-être 2-3 réflexions zarb' de Luke et Poe, mais à part ça... Ya des trucs implicites liés à la tradition SW (on se marre simplement en voyant l’apparence de certains aliens, normal kwa).

En négatif, je retiens surtout le Capitaine Phasma, mais what the fuck quoi! Quel était l'intérêt d'introniser ce perso, au final?

J'en peux déjà plu d'attendre le IX. J'espère que J.J. Abrams va un peu se lâcher et que le scénar est déjà écrit, parceque le VII était d'une molesse...
En attendant je retourne sur Battlefront II, où je viens de débloquer Leïa


Globalement d'accord avec toi.
Juste l'asiat', je vois pas l'intérêt de ce personnage, elle apporte pas grand chose je trouve (comme le capitaine Phasma, je suis d'accord avec toi, aucun intérêt).
Concernant l'humour, j'ai pas parlé d'humour Marvel (je sais même pas ce que ça veut dire :lol: ), juste que je comprends que certaines réflexions ou visuels puissent déranger parce que la situation ou le personnage ne s'y prête pas vraiment. SPOIL: Luke qui balance le sabre laser que vient de lui donner Rey ou qui s'essuie la poussière après s'être fait arroser de tirs de laser, c'est complètement décalé. Moi ça m'a pas dérangé mais je comprends que ça puisse. Par contre, le visuel sur le fer à repasser, j'étais écroulé d046-1d5e Quand à Poe, ça fait partie du personnage donc ça ne me choque pas non plus qu'il fasse des blagues à la con en pleine situation dramatique. Fin du SPOIL.
Bref, je comprends les critiques émises sur cet épisode et je suis même d'accord avec nombre d'entre elles mais ça m'a pas empêché de kiffer ce Star Wars plus que la prélogie ou l'épisode VII.

_________________
sondage de la honte
"Les lensois se paient une demie" (20 minutes.fr). Sœur? Pinte? Heure de boulot?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1
MessagePosté: 23 Déc 2017 19:43 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Pour faire court comme j ai vu les 8 au cinoche depuis 1977, je mets celui la au 6ème rang avec derriere lui les 1 et 7. Une fois de plus des copiés collés pénibles. Le méchant qui remplace Darkvador m agace toujours autant. Sinon mise en scéne, son, photo, distribution superbes, des scènes mythiques, j ai adoré le combat de la garde rouge, bel opus sans plus, Disney n est pas la Fox. En ce qui concerne les notes d humour, j ai trouvé ça drole, pas lourd contrairement aux derniers Marvel ou d autres films. Un humour digne des gardiens de galaxie 2 (enfin presque)

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1
MessagePosté: 23 Déc 2017 20:07 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

Leonard Zelig est un homme-caméléon : en présence de gros, il devient gros ; à côté d'un noir, son teint se fonce ; parmi les médecins, il soutient avoir travaillé à Vienne avec Freud, etc.
Bien sûr, les médecins s'intéressent à son cas sans en percer le secret, jusqu'au jour où le Dr Fletcher s'isole avec Zelig et arrive à le soigner sous hypnose. Malheureusement pour Zelig, on lui attribue aux quatre coins du pays un rôle d'époux différent et condamné par la société, Zelig replonge...

Comment peut on écrire un tel scénario sans être un génie ? Une fois de plus en noir et blanc Allen transpose son personnage dans des documents d époque au coté de personnalités célébres, c est absolument hallucinant et désopilant. En forme de documentaire, et d un genre fantastique totalement innovant
Un chef d oeuvre, un de mes tous préférés d Allen

1983 Orion
+++++ box office recette 11 millions de dollars
Indice d IMDb 7,8/10 34 781 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1
MessagePosté: 04 Jan 2018 13:19 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

L'imprésario Danny Rose se dévoue corps et âme pour ses protégés, artistes ringards du music-hall. Le lancement d'un crooner auquel il croit dur comme fer est peut-être la clé de la réussite tant attendue...

Le film est émouvant et rend hommage aux anciens spectacles de variétés. Les rapports entre impresarios et artistes est intèressant mais de que de cabotinage c est fatiguant.


1984 Orion
++ box office recette 10 millions de dollars
Indice de satisfaction d IMDb 7,5/10 20 368 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1
MessagePosté: 06 Jan 2018 15:25 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2011 11:38
Messages: 20687
Localisation: Lille / Tribune Nord
J'ai (enfin) vu Star Ward VIII cette semaine.
Spectaculaire, visuellement beau, des scènes sympa, un final épique. Y'a de gros moyen, ça se voit. Le film se laisse regarder. Mais ... creux.

J'aime bien la nouvelle génération de la "Résistance", mais ça manque de développement. Le rythme enlevé du film part dans tous les sens.

Pour qualifier le scénario en deux mots : abracadabrantesque et paresseux. Les dialogues sont banales, pas bon (dans la VF)
smoke est pathétique, se fait avoir comme un bleu. Au final on ne sait pas d'où est sorti cet usurpateur, qui semble avoir un grand contrôle de la Force (au point de connecter "deux" esprits d'un bout à l'autre de la galaxie, [toujours aussi fort dans la surenchère ... soit dit en passant le prochain coup c'est quoi, la téléportation mentale ... Oh wait !] mais ne voit pas, n'entend pas ou ne sent pas le sabre bouger à côté de lui)
Kylo Ren toujours aussi peu charismatique. Adam Driver est un bon acteur mais je trouve que le rôle ne lui va pas du tout.

spoil du ridicule : Leïa qui "vole" (?) dans l'Espace ... l'héroïne devient super héroïne. superwoman est dans la place. Leïa puis Luke sont glorifiés à mort.

Autre chose, mais je n'ai pas revu le VII, que je ne comprends pas dans cette nouvelle trilogie : le contexte d'ensemble. Il manque une étape pour comprendre comment on passe du retournement de situation à la fin du Retour du Jedi, avec la victoire totale des gentils et Luke qui donne un équilibre à la Force, et un nouveau scénario qui repart sur des "gentils" en mauvaise posture, peu nombreux, bla bla bla.
les "gentils" sont qualifiés de "rebelles", or après la chute de l'empire et (semble-il) l'hégémonie d'une nouvelle République, c'est le premier ordre qui devient rebelle. Et on ne sait rien de la nouvelle république qui a volé en éclat au point de n'avoir plus que quelques vaisseaux, et à la fin, une poignée de combattants.

Je sais bien que le terme "rebelle" fait référence à la trilogie originale. Du coup ça a un air de mauvais remake (mais les effets spéciaux sont "modernes"). L'ensemble me semble franchement risible, enfin bof quoi.
L'intérêt de Lucas dans la prélogie, avec un côté politique totalement abandonné par Disney (qui divisait mais c'est tout l'intérêt de la prélogie pour moi), c'était de raconter comment une république devient une dictature. Là c'est quoi l'intérêt ?

Et Ryan Johnson doit "écrire" une nouvelle trilogie :?

_________________
Maître TiB's Secrétaire général du fan club de Barel Mouko

Excellentes relations avec les Wookies j'entretiens
Maître Yoda


Lucidité oblige, à chaque match je refais le plein d'illusions


Dernière édition par Tiblosc le 08 Jan 2018 22:07, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1
MessagePosté: 08 Jan 2018 14:54 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

Dans les années 1930 aux États-Unis, pendant la Grande Dépression, une jeune serveuse de brasserie, Cécilia, a un mari chômeur et tire-au-flanc. Elle se console en passant ses soirées au cinéma, sa grande passion.
Un jour où elle est venue revoir, pour la cinquième fois, le même film au Jewel Palace, un incident extraordinaire se produit : l'un des personnages de La Rose pourpre du Caire, Tom Baxter, l'interpelle dans la salle. Il sort de l'écran, passe du film en noir et blanc au monde en couleurs et l'entraîne dans une aventure aux rebondissements imprévus.
À l'écran, c'est la panique : les autres personnages du film ne savent plus que faire, l'intrigue habituelle ne pouvant plus suivre son cours. Ils échangent des propos acerbes entre eux et avec les spectateurs furieux. Les producteurs du film, alertés, paient la presse pour acheter son silence, mais apprennent que d'autres Tom Baxter dans d'autres salles de cinéma ont tenté de sortir, et qu'un autre a oublié son texte pendant la projection...

Encore un scénario d une originalité incroyable. Un personnage et non l acteur qui sort de l écran pour découvrir la vie réelle en étant un être fictif....... Un hommage de plus sur le pouvoir du cinéma sur l amour. Un plaisir de revoir Danny Aiello pratiquement déclaré disparu depuis longtemps sur les écrans...


1985 Orion
+++ box office budget 15 millions de dollars recette 10 millions
Indice de satisfaction d IMDb 7,7/10 40 218 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1
MessagePosté: 13 Jan 2018 16:59 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

Elliott et Hannah forment apparemment un couple sans histoires et vivant dans l'aisance, avec les deux enfants du premier mariage d'Hannah avec Mickey, producteur de télévision hypocondriaque. Mais Elliott est secrètement amoureux de la sœur de Hannah, Lee, qui vit de son côté une relation pesante avec Frederick, un homme plus âgé qu'elle, qui s'avère être un artiste peintre résolument misanthrope. La troisième sœur, Holly est un peu la « ratée » de la famille, en raison de son instabilité amoureuse et professionnelle...

Film sur la famille, et ses tourbillons sentimentaux. Au dela d un scénario plutôt faible de ce qu on peut voir d Allen d habitude, on peut souligner une distribution remarquable. Caine, VonSydow Mia Farrow bien sur et sa mère Maureen O Sullivan. Sans être un film majeur, Allen retrouve les faveurs du public avec cet énorme succès, après plusieurs semi echecs de suite.

1986 Orion
+++ Box office budget 6 millions de dollars recette 40 millions
Indice de satisfaction d IMDb 8/10 57 915 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1
MessagePosté: 13 Jan 2018 18:33 
Hors ligne
posteur fou
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2013 23:04
Messages: 1602
Localisation: Bagne au lait
Darkvador a écrit:
Image

Dans les années 1930 aux États-Unis, pendant la Grande Dépression, une jeune serveuse de brasserie, Cécilia, a un mari chômeur et tire-au-flanc. Elle se console en passant ses soirées au cinéma, sa grande passion.
Un jour où elle est venue revoir, pour la cinquième fois, le même film au Jewel Palace, un incident extraordinaire se produit : l'un des personnages de La Rose pourpre du Caire, Tom Baxter, l'interpelle dans la salle. Il sort de l'écran, passe du film en noir et blanc au monde en couleurs et l'entraîne dans une aventure aux rebondissements imprévus.
À l'écran, c'est la panique : les autres personnages du film ne savent plus que faire, l'intrigue habituelle ne pouvant plus suivre son cours. Ils échangent des propos acerbes entre eux et avec les spectateurs furieux. Les producteurs du film, alertés, paient la presse pour acheter son silence, mais apprennent que d'autres Tom Baxter dans d'autres salles de cinéma ont tenté de sortir, et qu'un autre a oublié son texte pendant la projection...

Encore un scénario d une originalité incroyable. Un personnage et non l acteur qui sort de l écran pour découvrir la vie réelle en étant un être fictif....... Un hommage de plus sur le pouvoir du cinéma sur l amour. Un plaisir de revoir Danny Aiello pratiquement déclaré disparu depuis longtemps sur les écrans...


1985 Orion
+++ box office budget 15 millions de dollars recette 10 millions
Indice de satisfaction d IMDb 7,7/10 40 218 votants

Mon préféré : de l'humour, de la poésie, si vous ne voyez qu'un film de WA, cherchez celui-là.

_________________
Ingla : C’est un mauvais résultat. Mais il ne remet pas en question notre projet de croissance
C'est un projet qui va être très centré sur le talent footballistique
On a une relation très fluide avec Marcelo.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 15 Jan 2018 00:06 
Hors ligne
posteur fou
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2013 23:04
Messages: 1602
Localisation: Bagne au lait
Vu Kedi.
A voir si on aime les chats ou Istambul.
A revoir si on aime les deux.
Image

En première partie, un court métrage génial fait par une classe de seconde sur la fabrication d'une propagande conspirationniste, si je le retrouve sur le net, je vous le mets en ligne.

_________________
Ingla : C’est un mauvais résultat. Mais il ne remet pas en question notre projet de croissance
C'est un projet qui va être très centré sur le talent footballistique
On a une relation très fluide avec Marcelo.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 18 Jan 2018 21:58 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 22 Avr 2007 00:04
Messages: 21887
Localisation: 1 post devant toi
ARTE CE JEUDI 20H55


Dispersé et meurtri, le clan Shelby revient aux sources pour survivre aux assauts de la mafia new-yorkaise. Une quatrième saison magistrale, avec Adrien Brody en vengeur glacial.

1926, à la veille de Noël. Désormais veuf, séparé des siens qui l'accusent de trahison, Thomas Shelby dirige d'une main de fer deux usines à Birmingham et trompe sa solitude dans des nuits de froide débauche. Ayant envoyé Tante Polly, Arthur, John et Michael en prison, mais les ayant sauvés de la pendaison grâce à une compromettante lettre royale gardée par devers lui, il refuse de s'expliquer devant eux. Michael, le fils de Polly, reste le seul Shelby à travailler à ses côtés. Les autres membres du clan pansent leurs plaies chacun de leur côté. Polly, qui carbure aux médicaments et à l'alcool, a sombré dans une hébétude peuplée de visions de sa fille disparue. John et Arthur jouent sans conviction les gentlemen farmers. Des grèves agitent l'Angleterre ouvrière, portées par un vent venu de l' URSS, et Tommy tente d'intimider, sans succès, une jeune syndicaliste communiste, Jessie Aiden, qui sème la révolte dans ses usines. Sur ces entrefaites, chacun des Shelby reçoit une carte de vœux identique, portant l'empreinte d'une main noire : en réponse aux meurtres d'un parrain italo-américain et de son fils, les Changretta, commis voici deux ans sur ordre de Tommy, la puissante mafia a décidé d'éradiquer le clan Shelby.


GIGANTESQUE

_________________
Il y a dans cette société (GAD) une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. »
EMMANUEL MACRON
---------------------

Vainqueur saison 2011-2012...Pronos René[/b]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 20 Jan 2018 11:47 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

Dans les années trente et quarante, la radio est au centre de nombreux foyers2, tout comme chez les White. En outre, comme beaucoup de jeunes femmes de son temps, Sally White, une petite marchande de cigarettes, rêve de connaître la gloire radiophonique...

Allen rend hommage aux émissions de radio des années 30 et 40 qui ont bercé son enfance. Le succès fut trés mitigé aux USA et encore plus en France, faut dire aussi que le sujet est pour le moins marginal. Pas emballé du tout par ce film. On retrouve Keaton et Farrow à la distribution, les deux femmes d Allen dans la vie

1987 Orion
++ box office budget 16 millions de dollars recette 15 millions
Indice de satisfaction d IMDb 7,6/10 26 902 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 24 Jan 2018 11:18 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

Dans sa jolie maison du Vermont, Lane, fragile et tourmentée, se remet lentement d'une dépression nerveuse et d'une tentative de suicide. Elle a passé les derniers mois entre son voisin Howard, un homme âgé plein d'attentions pour elle, et Peter, un jeune écrivain qu'elle a recueilli et dont elle est tombée amoureuse...

Allen lorgne encore du coté de Bergman dans ce huis clos nèvrosant et étouffant. Certains pourront trouver les propos très ennuyeux mais les acteurs sont tous magnifiques, et en s accrochant ça peut le faire. Le plus gros bide d Allen, le film resta deux semaines à l affiche aux US.


1987 Orion
+++ Box office budget 10 millions de dollars recette 0,5 million
Indice de satisfaction d IMDb 6,7/10 7 675 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Dernière édition par Darkvador le 30 Jan 2018 23:50, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 24 Jan 2018 16:04 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 07 Juil 2009 21:58
Messages: 17635
t'as vu le dernier de Woody Allen?
Image


comment ça c'est pas de lui?!? le titre lui va si bien
:mrgreen:

_________________
Basa: je me souviens d’une phrase de Michel Seydoux, il y a quelques semaines qui disait : « Dans le monde d’aujourd’hui, si on ne parle pas, on a tort ». Il a raison, mais ça ne me donne pas envie de parler plus (il rit). »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 30 Jan 2018 23:57 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

Marion (Gena Rowlands), la cinquantaine, est professeur de philosophie en congé sabbatique. Elle loue un pied-à-terre pour achever au calme l’écriture de son roman. Par le truchement d’une bouche d’aération, elle surprend la conversation entre une jeune femme (Mia Farrow) et son psychanalyste. Troublée par le désespoir de la jeune femme, Marion décide de la suivre, puis de la rencontrer. Cette rencontre l’amènera à s’interroger sur sa vie et sa relation aux autres...

Je me suis fais chier à mourir. Allen dans cette période s attaque aux psychanalyses à la Bergman mais ça devient à la limite du supportable. Et les monologues de Rowland sont interminables et pesants. Je n arrive même pas à sauver la distribution et en plus je trouve les décors laids. A oublier, encore un énorme bide au box office


1988 Orion
+ box office budget 10 millions de dollars recette 1,5 millions
Indice de satisfaction d IMDb 7,4/10 11 059 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 06 Fév 2018 17:57 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

SYNOPSIS ET DÉTAILS
3 sketchs qui ont pour cadre la ville de New York : Apprentissages (Life Lessons) de Martin Scorsese : Tandis qu'il se sépare de sa compagne et assistante, un peintre prépare une exposition. / La Vie sans Zoe (Life Without Zoe) de Francis Ford Coppola : Une fillette de 12 ans, qui vit dans un palace, découvre une boucle d'oreille offerte par une princesse à son père. / Le Complot d'Oedipe (Oedipus Wrecks) de Woody Allen : Lors d'un spectacle de magie, la mère envahissante de Sheldon disparaît. Mais son visage continue d'apparaître dans le ciel de New York...

Quelle mauvaise période pour Allen. Décousu, navrement bavard, des acteurs hagards, malgré la belle description de la ville, je retiendrai que ça. Et un échec commercial de plus.

1989 Touchstone Pictures
++ box office budget 15 millions de dollars recette 10 millions
Indice de satisfaction d IMDb 6,4/10 14 898 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 24 Fév 2018 16:57 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image


À Manhattan, Cliff Stern (Woody Allen), documentariste pointu, et donc sans succès ni revenu, essaye d'oublier l'aigreur de son mariage en déliquescence en passant ses journées au cinéma avec sa jeune nièce Jenny (Jenny Nichols) que sa sœur Barbara (Caroline Aaron) élève seule. Et il est vrai qu'il souffre de la comparaison avec ses deux beaux-frères : Ben, un rabbin respecté de tous (Sam Waterston), et surtout Lester, producteur de sitcom à succès, riche, charismatique et séducteur (Alan Alda).
Parallèlement, Judah Rosenthal (Martin Landau), un ophtalmologue réputé, notable sexagénaire et bienfaiteur à ses heures, est dans une situation ennuyeuse. Dolores (Anjelica Huston), une hôtesse de l'air d’une quarantaine d’années qui est sa maîtresse depuis maintenant deux ans, ne supporte plus sa solitude adultérine et s'est mis en tête de tout révéler à Myriam, l’épouse de Judah (Claire Bloom). Ne parvenant plus à la contrôler, interceptant courriers et appels téléphoniques à son domicile, il se confie à Ben, son patient, qui lui conseille de tout avouer au risque de voir sa respectabilité écornée et son foyer brisé.
Deux événements vont alors bouleverser les vies de Cliff et Judah : Cliff, à son grand désespoir, se voit pistonné pour réaliser un documentaire sur son beau-frère Lester au cours duquel il rencontre la charmante Halley (Mia Farrow), productrice associée de cette série d'émissions. Alors qu'il se rapproche d'Halley à qui il propose son documentaire en cours sur l'obscur philosophe rescapé de la Shoah Louis Levy, il réalise qu'elle subit déjà une cour assidue de la part de Lester.
Quant à Judah, alors que Dolores le menace à présent de révéler ses malversations financières opérées sous couvert d’œuvres charitables, il s'en remet en désespoir de cause à son frère Jack (Jerry Orbach) qui a lui aussi fait son chemin, mais dans la pègre new-yorkaise...

Après un période d introspection, de Freud ou de Bergman, ou il était de plus plus refermé sur lui même, Allen revient enfin dans une comédie noire dominée par un Martin Landau formidable. Une fois de plus une direction d acteur affective et un scénario en béton

1990 Orion
++++ box office budget 19 millions de dollars recette 18 millions
Indice de satisfaction d IMDb 8/10 47 315 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 18 Mar 2018 13:12 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

Vivant à New York et mariée depuis 15 ans à Doug, cadre supérieur riche et discrètement infidèle, dont elle a deux jeunes enfants, Alice mène une vie qui, en son for intérieur, ne la comble pas comme en témoigne sa fascination inattendue pour l'œuvre de Mère Teresa et son désir de la faire connaître à ses enfants. Elle passe son temps à superviser la marche de sa maison et l'éducation de ses enfants, et à courir les magasins et les instituts de beauté, où elle retrouve ses « amies » tout aussi riches qu'elle et friandes de commérages...

Film moyen d Allen malgré l interprétation très fine de Farrow. Variations sur le portrait d une femme perdue sentimentalement et qui est tentée par l adultére. Rien de folichon, gros échec au box office



1990 Orion
++ Box office budget 12 millions de dollars recette 7 millions
Indice de satisfaction d IMDb 6,6/10 11 618 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 20 Mar 2018 12:21 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

Dans une petite ville, un étrangleur rôde. Kleinman, un employé sans envergure et à l'évidence poltron, est recruté de force par la milice qui vient de se former sans qu'il ne sache quel rôle y aura à y jouer. Dans un cirque qui stationne pour quelques jours aux abords de la ville, Irmy une touchante avaleuse de sabre quitte le campement précipitamment à la suite d'une dispute avec son petit ami, le clown. Perdue dans la nuit elle se fait héberger dans un bordel dans lequel elle est accueillie avec curiosité et sympathie. Des clients surviennent, l'un deux, Jack, a un coup de foudre pour Irmy et lui propose de coucher avec elle. Les filles lui font savoir qu'Irmy n'est pas une prostituée ce qu'elle-même confirme, mais Jack s’obstine et fait monter les prix essuyant toujours les refus d'Irmy mais quand il propose 700 dollars, elle se laisse tenter...

Dans un somptueux décor, tourné en noir et blanc, Allen rend hommage au cinéma impressionniste allemand et à Nosferatu le vampire. La distribution est superbe, mais le scénario s étire en longueur et tout cela est bien répétitif. Enorme bide



1991 Orion
++ box office budget 14 millions de dollars recette 2 millions
Indice de satisfaction d IMDb 6,8/10 14 325 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 28 Mar 2018 09:26 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

Jack et Sally annoncent à leurs amis Gabe et Judy qu'ils se séparent. La nouvelle fait l'effet d'un coup de tonnerre et remet en cause les certitudes de ce quatuor d'intellectuels new-yorkais et de leurs amis. S'ensuit un chassé-croisé amoureux entre les différents protagonistes du récit...

Belle reflexion sur les couples, leurs déclins, leurs routines...Allen et surtout Pollack sont à mourir de rire seule Farrow semble un peu perdue, peut etre parce qu elle sait que c est son dernier film avec Allen, alors qu ils sont en pleine rupture. C est donc très plaisant même si filmer trop à l épaule est parfois lassant.
Dans Premiere Allen dit il y a quelques annèes que c était son film préféré avec Match point.


1992 Tri star
+++ box office budget 20 millions de dollars recette 10 millions
Indice de satisfaction d IMDb 7,6/10 23 731 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 17 Avr 2018 20:35 
Hors ligne
Entraineur
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 25 Mar 2007 20:19
Messages: 27028
Localisation: vieux lille
Image

Carol et Larry Lipton vivent une vie confortable dans un luxueux appartement de Manhattan. Ils font la connaissance de leurs voisins, un couple plus âgé. Le lendemain, la femme décède brutalement d'une crise cardiaque. Carol n'arrive pas à croire à ce décès soudain et se met à enquêter sur ce veuf un peu trop joyeux. Elle entraîne dans ses investigations son mari Larry, qui préférerait de beaucoup la tranquillité de son foyer, surtout quand les menaces et dangers se mettent à pleuvoir sur ce couple d'enquêteurs improvisés. Mais Carol trouve une oreille attentive auprès de Ted, récemment divorcé, pendant que Larry rencontre un auteur, Marcia, diablement séduisante...

Loufoque, burlesque, parfois drole parfois non, très inégal
Allen a balancé Farrow de sa vie et de ses films pour reprendre son ex copine et ex actrice, Keaton. Le duo est à mourir de rire. Le reste est plus confus, malgré un hommage remarquable à Welles




1993 Tristar
++ box office budget 13 millions de dollars recette 11 millions
Indice de satisfaction d IMDb 7,4/10 31 977 votants

_________________
Doukisor est une marque Darkvador (2006-2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La derniére séance SOMMAIRE PAGE 1 10ème saison
MessagePosté: 18 Avr 2018 13:31 
Hors ligne
posteur fou
Avatar de l'utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2013 23:04
Messages: 1602
Localisation: Bagne au lait
Darkvador a écrit:
Image

Carol et Larry Lipton vivent une vie confortable dans un luxueux appartement de Manhattan. Ils font la connaissance de leurs voisins, un couple plus âgé. Le lendemain, la femme décède brutalement d'une crise cardiaque. Carol n'arrive pas à croire à ce décès soudain et se met à enquêter sur ce veuf un peu trop joyeux. Elle entraîne dans ses investigations son mari Larry, qui préférerait de beaucoup la tranquillité de son foyer, surtout quand les menaces et dangers se mettent à pleuvoir sur ce couple d'enquêteurs improvisés. Mais Carol trouve une oreille attentive auprès de Ted, récemment divorcé, pendant que Larry rencontre un auteur, Marcia, diablement séduisante...

Loufoque, burlesque, parfois drole parfois non, très inégal
Allen a balancé Farrow de sa vie et de ses films pour reprendre son ex copine et ex actrice, Keaton. Le duo est à mourir de rire. Le reste est plus confus, malgré un hommage remarquable à Welles




1993 Tristar
++ box office budget 13 millions de dollars recette 11 millions
Indice de satisfaction d IMDb 7,4/10 31 977 votants

A voir absolument pour ceux qui aiment rire, je me souviens encore de la séance et ... ma femme aussi ... bien qu'elle n'y était pas, mais elle en a tellement entendu parler !!!

_________________
Ingla : C’est un mauvais résultat. Mais il ne remet pas en question notre projet de croissance
C'est un projet qui va être très centré sur le talent footballistique
On a une relation très fluide avec Marcelo.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2049 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 78, 79, 80, 81, 82

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d'été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Liens commerciaux
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com & phpBB.biz